Les maladies auto-immunes

Elles représentent au plan mondial le troisième groupe de maladies touchant les populations !

Les maladies auto-immunes se caractérisent par un dysfonctionnement du système immunitaire qui s’attaque aux propres constituants du sujet, soit sous forme d’une attaque systémique (sclérose en plaques, par exemple), soit sous forme d’une atteinte localisée sur un organe (uvéite, syndrome d’Hashimoto, maladie de Crohn, etc.)

La défense du soi

Le système immunitaire est en fait le défenseur de notre être tout entier. C’est lui qui protège notre Soi contre tout ce qui lui est indésirable. Il y a là une symbolique forte !

Il assure la neutralisation des « agressions extérieures » qui ne sont pas bénéfiques (bactéries, levures, virus, substances toxiques, etc…) mais aussi régule les anomalies que le Soi peut provoquer (cellules cancéreuses par exemple)

Quand ce défenseur du Soi s’égare…

Dans les maladies auto-immunes, c’est comme si ce « défenseur du Soi » se trompait de cible et qu’il se mettait à considérer des parties de ce Soi comme intruses et dangereuses. Le symbole est fort et ressemble à un combat du Soi contre un autre soi.

Les facteurs sont multiples qui concourent à cet « égarement » du système immunitaire ; et de nombreuses pistes sont aujourd’hui mises à jour :

  • Intoxications « froides » ou chroniques, infections froides,
  • Dysbiose (déséquilibre de la flore naturelle),
  • Iatrogénie,
  • Soucis affectifs, relationnels
  • etc.

La trilogie du « mieux-aller » dans les maladies auto-immunes

La meilleure voie du « mieux-aller » doit, selon moi, suivre trois axes :

La prise de conscience

Lors de la consultation d’une personne atteinte d’une maladie auto-immune ou auto-inflammatoire, ce qui frappe l’esprit du thérapeute à l’écoute en premier lieu sont les indices de difficultés de la personne à situer son Soi au milieu de son environnement affectif et relationnel.

La question-phare est très souvent : « comment vous situez-vous au milieu de votre famille ? ». S’en suivent des réponses la plupart du temps très éclairantes.

Il ne s’agit pas pour moi, bien-sûr, d’aller vers une démarche d’analyse longue. Mais avec mon aide, une prise de conscience doublée d’un éclairage est un premier pas préparant à l’auto-guérison.

Mais il est question, en effet, de s’engager en toute liberté sur la voie du « Soi-même » plutôt que de rester dans la voie du « je dois être celle ou celui que mon entourage attend que je sois »

Aucune auto-guérison ne me semble possible sans cette libération intérieure. La phrase de Nietzsche : « deviens ce que tu es » prend ici toute sa dimension.

L’expérience et l’observation sont un guide utile qui montre la plupart du temps que les différents maux psychologiques ont des terrains de prédilection et se somatisent préférentiellement vers telle ou telle partie du corps. Je citerai à titre d’illustration tout simplement les propos du Dr Pierre-Jean Thomas Lamotte, neurologue : « (,,,) Sur le plan symbolique, le colon et le rectum sont donc essentiellement régulateurs de l’identité, familiale et personnelle ».

maladies auto-immunes

Sortir de cet enfermement dans le « non-Soi » ou le « faux-soi » est un pas indispensable à franchir. Nous en parlerons ensemble !

Mieux se nourrir

Il s’agit-là d’éliminer les facteurs alimentaires favorisant les poussées inflammatoires.

Certains aliments peuvent les encourager, d’autres les soulager.

En fonction de vos goûts et habitudes alimentaires, une voie qui fait en sorte de concilier la visée d’amélioration par la nutrition et le plaisir que peut vous susciter les repas peut et doit être trouvée !

 

 

 

 

 

 Les accompagnements de traitements médicaux

La plupart des traitements médicaux immuno-suppresseurs ou anti-inflammatoires ne sont pas sans effets secondaires ou sans effets indésirables. L’homéopathie peut amener un soulagement très significatif non seulement sur ces effets indésirables, mais aussi souvent sur les symptômes eux-mêmes en soulageant les douleurs et en ré-accordant le terrain.

Ainsi, un meilleur mode d’action des traitements médicaux conventionnels peut être envisagé.

Attention toutefois : il n’y a pas de recette miracle qui puisse être puisée dans tel ou tel site ou tel livre : son efficacité passe par une recherche d’individualisation de la souche homéopathique qui vous convient, à vous et à vous seul. Je vous y aiderai par mes conseils.

L’homéopathie a en outre l’avantage énorme de ne pas interférer avec vos traitements puisqu’en dynamisations moyennes (9CH à 30 CH) et hautes (200K à XMK, voire LM) elle n’agit que sur le plan énergétique.

 

 

 

Un engagement !

La problématique des maladies auto-immunes me tient particulièrement à cœur et, si vous le souhaitez, vous pouvez compter sur toute mon attention et tout mon engagement à vos côtés. Cet engagement s’axera sur l’aide à trouver ou retrouver votre liberté d’être humain, condition selon moi necessaire à votre bon rétablissement. Aujourd’hui, des milliers de personnes de par le monde prouvent que l’on peut guérir de maladies auto-immunes !

J’ai envie que vous soyez de celles-là !

« Deviens ce que tu es ! » Nietzsche

Merci à K-Photography pour ses magnifiques clichés !
Quelques références :
https://www.futura-sciences.com/sante/actualites/vie-origine-maladies-auto-immunes-scenario-confirme-8368/
Dr Olivier Soulier, Sortir de la sclérose en plaques, Éditions Sens et symboles
Dr Pierre-Jean Thomas-Lamotte Écouter et comprendre la maladie – essai sur un modèle psycho-cérébro-organique, Pierre Téqui éditeur 2001
Dr Pierre-Jean Thomas-Lamotte Et si la maladie n’était pas un hasard ?  Éditions Le Jardin des livres 2007
Dr Pierre-Jean Thomas-Lamotte L’interprétation des maladies, Éditions Le jardin des livres 2016
Dr Jean Elmiger, Les maladies auto-immunes, Éditions Biosophie 2008
Dr Jean-Paul Coppin & Dr Didier Deswarte, Confiez votre thyroïde à l’homéopathie, Éditions Testez 2008
Dr Catherine Kousmine, Sauvez votre corps, Editions J’ai lu 2003
Emilie & Julien Venesson, Vaincre la sclérose en plaques, Éditions Thierry Souccar 2016
Dr Alain Bondil, Un autre regard sur la sclérose en plaques : sur les pas du Dr C. Kousmine, Éditions Jouvence 2013
Dr Salomon Sellam, Lorsque l’esprit influence le corps – Vol.4 : La sclérose en plaques, Éditions Bérangel 2012
Dr Georges Mouton, Écosystème intestinal & santé optimale, Editions Pietteur Marco Résurgence 2004
Pr Hiromi Shinia, Tout se joue dans l’intestin : Bactéries et microbes, les alliés de votre système immunitaire, Editions Guy Trédaniel 2011

Share This